Par Florentin Ndatewouo

Le ministère public sollicite du temps pour formuler ses réquisitions. Suite à la demande introduite par les avocats de l’accusé Basile Atangana Kouna, en vue de l’arrêt des poursuites contre ses coaccusés, le parquet général entend adresser une requête au ministre de la Justice, garde des Sceaux (Minjutice), Laurent Esso, afin que ce dernier puisse se prononcer. A la demande de l’avocat général, l’audience de ce 29 octobre a été renvoyée au 25 novembre prochain. Dans le cadre de cette affaire, Basile Atangana Kouna, Massart Jacques Michel Viviane Jean, Nama Aloa Thomas, Bello Oussoumana, Yondo Kolko Vanessa, sont accusés des faits de violations code des marchés publics, détournement de biens publics et complicité, intérêt dans un acte. L’un des défenseurs de Basile Atangana Kouna indique que la demande relative à l’arrêt des poursuites contre son client, ainsi que le coaccusé Massart Jacques Michel Viviane Jean a connue une suite favorable. Il ne reste plus que la situation des autres personnes incriminées.