Dans son discours de clôture de la rencontre du mois de novembre, le président de l’Assemblée nationale a exprimé son inquiétude au sujet du conflit qui perdure entre les différents protagonistes, et ses conséquences sur les préparatifs du Championnat d’Afrique des nations (Chan).

Par Florentin Ndatewouo

La session parlementaire du mois de novembre s’achève dans un climat d’incertitude. “(…) Au nom du peuple camerounais que nous représentons ici et au nom de tous les élus, je voudrais appeler les dirigeants de la Fédération camerounaise de football ( Fecafoot) et de la Ligue de football professionnelle du Cameroun (Lfpc) à plus de retenue et de sagesse.” Le président de l’Assemblée nationale estime queles querelles actuelles entre les deux instances n’honorent guère notre mouvement sportif. Elles sont même susceptibles de mettre en péril la sérénité des préparatifs des deux compétitions continentales que je viens d’évoquer.” Déplore le président de la chambre basse du parlement. Dans son discours de clôture de la session parlementaire, tenue ce 11 décembre à l’hémicycle du Palais des Congrès de Yaoundé, l’honorable Cavaye Yeguié Djibril demande au gouvernement de trouver un terrain d’entente entre les acteurs en conflit.

La représentation nationale au cours de la cérémonie de clôture de la session parlementaire du mois de novembre à l’hémicycle du Palais des Congrès de Yaoundé/11/12/2020.

Le président de l’Assemblée nationale a également exprimé son désarroi face au relâchement lié à l’observance des mesures barrières. Ceci, dans un contexte de “recrudescence de contamination dans certaines régions du Cameroun”.

“(…) Au lieu d’avouer leur incapacité à affronter les urnes, ces formations se sont plutôt abîmées dans de l’agitation et dans un activisme de mauvais aloi.”

La question relative à l’organisation des élections régionales a marqué l’attention du Pan. Cavaye Yeguié Djibril se félicite de la tenue de ces consultations électorales. Dans ce sillage, il ne se prive pas cependant de prendre à partie certains acteurs politiques : ” (…) Au nom de la représentation nationale je voudrais saluer la maturité du peuple camerounais en général, et celle des collèges électoraux en particulier. Ils n’ont pas cédé face aux menaces et aux appels de boycott de certaines formations politiques en quête de notoriété.” Et d’ajouter :” …Au lieu d’avouer leur incapacité à affronter les urnes, ces formations se sont plutôt abîmées dans de l’agitation et dans un activisme de mauvais aloi.”

La session parlementaire du mois de novembre a été l’objet de nombre de productions législatives. 7 projets de loi ont été examinés et adoptés. Parmi lesquels, figure le projet portant loi de Finances pour l’exercice 2021. De plus, les activités extraparlementaires ont meublé l’agenda des députés au cours de cette rencontre qui s’achève. Ces activités ont été organisées par nombre de réseaux, sur les questions telles la décentralisation et le Développement local, les assurances, les produits narcotiques, entre autres. De nombreuses résolutions ont été prises au cours des échanges et l’implémentation reste attendue.

Réactions des députés au terme de la session parlementaire du mois de novembre.

Honorable Koupit Adamou, député de l’Union démocratique du Cameroun (Udc) à la cérémonie d’ouverture de la session du mois de novembre au Palais des Congrès de Yaoundé/12/11/2020.
Honorable Cabral Libii, député du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), au terme de la cérémonie de clôture de la session parlementaire du mois de novembre au Palais des Congrès de Yaoundé/11/12/2020.
Honorable Djibrila Kaou, député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), au terme de la cérémonie de clôture de la session parlementaire du mois de novembre au Palais des Congrès de Yaoundé/11/12/2020.