Par Florentin Ndatewouo

Le ministre de la Justice (Minjustice) garde des sceaux a sacrifié au rituel des questions orales des députés le 30 mars de l’année en cours. Au terme de la lecture du rapport des travaux en commission, relatif à l’adoption du projet de loi sur l’extradition entre la République du Cameroun et la République fédérative du Brésil, la représentation nationale adresse un ensemble de préoccupations à Laurent Esso. Le Minjustice est interpelé sur les questions telles que l’humanisation des prisons, la réinsertion des prisonniers, le recours par le parquet aux détentions provisoires, entre autres. 

Laurent Esso, ministre de la Justice garde des Sceaux, parle de l’application des peines alternatives au cours de la séance plénière à l’hémicycle du Palais des Congrès de Yaoundé/30/03/2021.