Dans le domaine des produits pétroliers, Gaston Eloundou Essomba évoque le démarrage des travaux de réhabilitation de la Sonara.

Par Florentin Ndatewouo

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) est passé hier 1 er décembre devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale. Gaston Éloundou Essomba a exposé sur les projets à réaliser pour le compte de l’exercice 2021. Ces projets portent sur la mise à jour des politiques et stratégies d’accès à l’énergie, l’électricité, les produits pétroliers, les énergies renouvelables, l’eau et l’assainissement du liquide.

Dans le domaine de l’accès à l’énergie, le Minee entend:

-poursuivre l’élaboration du Plan Directeur Production, Transport et Distribution de l’électricité qui tient compte de tous les segments du secteur et qui constituera un nouvel outil d’aide à la décision ;

-Réaliser une enquête nationale sur l’accès à l’énergie, qui permettra de renseigner l’indicateur sur l’accès au GPL, à l’électricité et aux énergies renouvelables ;

-Finaliser le Plan Directeur des Energies Renouvelables ;

Nombre d’activités sont inscrites dans l’agenda du Minee au sujet de l’accès à l’électricité. Il s’agit de :

-Mettre en service la ligne d’évacuation d’énergie entre Memve’ele et Nkolkumu (Yaounde);

-Mettre en service la première turbine de 7,5 MW de l’usine de pied et la ligne de transport Lom Pangar et Bertoua;

-Poursuivre les activités relatives à la construction du barrage hydroélectrique de Bini à Warak ;
rendre opérationnel le Fonds de Développement du Secteur de l’Electricité ;

-Structurer techniquement et financièrement le projet de construction de la centrale thermique de Limbé d’une capacité de 350 MW ;

-Poursuivre les travaux de renforcement de la stabilisation des réseaux électriques de la ville de Yaoundé ;

Au sujet des produits pétroliers, le ministre de l’Eau et de l’Énergie envisage:Intensifier la lutte contre la fraude en mer et sur les côtes ;

-Démarrer les travaux de réhabilitation de la Sonara ;

-Augmenter les capacités de stockage des dépôts de GPL et des produits blancs, à travers la construction de : deux (02) réservoirs de 6 500 m3 au dépôt de Mboppi, un (01) réservoir de 6 500 m3 au dépôt de Bessengue et un (01) réservoir de 5 000 m3 au dépôt de Belabo ; un bac de stockage GAS-OIL de 10 000 m3 au dépôt SCDP de Nsam à Yaoundé.

Bien avant la présentation des perspectives pour l’exercice 2021, Gaston Eloundou Essomba a exposé sur le niveau d’implémentation des projets inscrits dans le portefeuille de son département ministériel. Le Minee est revenu sur nombre de difficultés rencontrées au cours de l’année en cours, à l’instar de :La crise sanitaire survenue en début d’année 2020 ;

-La crise dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ;

-La non-mobilisation à temps des Fonds de Contrepartie des projets ayant des conventions de financement.

A cela s’ajoute “le retard dans le processus de signature des conventions de financement des projets dont la maturité est avérée…” Pour l’exercice 2021, le Budget d’investissement public (BIP) du ministère de l’Eau et de l’Énergie s’élève à 221 milliards 011 millions 106 mille Fcfa. La somme de 05 milliards 073 millions Fcfa est dédiée au Budget de fonctionnement (BF).