Devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale ce 30 novembre, son homologues de l’Habitat met en exergue la question de la mobilité urbaine, tandis que celui en charge du Commerce évoque l’import-substitution.

Par Florentin Ndatewouo

Finalisation de l’autoroute Yaounde-Nsimalen, mobilité urbaine, achèvement du projet de première génération, aménagement urbain, construction des drains. Ainsi, se déclinent les priorités des actions à mener par le ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (Mindhu). Célestine Ketcha Courtès, chef de ce département ministériel a exposé ces projets au terme de son passage ce 30 novembre devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale. Le Mindhu a été appelée à justifier le bien-fondé de l’usage du Budget de 143 milliards de Fcfa alloué à son portefeuille pour l’exercice 2021.

Célestine Ketcha Courtès, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, au terme de la tenue des travaux devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale au Palais des Congrès de Yaoundé/30/11/2021.

Dans le domaine agricole, les politiques publiques seront axées sur:

La mécanisation de la Semry;

Le fond pour le riz fluvial;

-Le développement de la filière culture de rente;

-La modernisation de l’agriculture;

La mécanisation, restructuration des interprofessions agricoles.

Pour sa part, le Ministère des pêches et des industries animales (Minepia) présente la réduction de l’importation du poisson parmi les priorités de son ministère dans le cadre de l’exécution de la somme de 12 milliards Fcfa dont bénéficie son ministère pour l’exercice 2021.

Son homologue du commerce s’est acquitté du même exercice. Luc Magloire Mbarga Atangana évoque en partie le recours à la politique de l’import-substitution.

Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce, au terme des travaux tenus devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale au palais des Congrès de Yaoundé/30/11/2021.

Le passage des membres du gouvernement devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale se poursuit demain 1er décembre.