L’élue de la circonscription du Fako Ouest est décédée hier 20 avril des suites de maladie à l’hôpital régional.

Par Florentin Ndatewouo

La dernière apparition publique  de Emilia Monjowa Lifaka date du 11 avril dernier. A l’occasion de la cérémonie de clôture de la session parlementaire ordinaire du mois de mars de l’année en cours, l’élue du Fako Ouest dans la région du Sud-Ouest a pris la parole. « En notre qualité de députés, nous avons le devoir d’aider le gouvernement à concilier la sécurité et sa volonté politique de promouvoir la coexistence pacifique et harmonieuse dans un pays caractérisé par sa diversité linguistique et culturelle… Nous soutenons l’ordre constitutionnel et condamnons l’anarchie et la guerre civile. » L’honorable Monjowa Lifaka l’a signifié dans la « lettre ouverte au secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken sur la crise anglophone au Cameroun ». Une lettre qui intervient à la suite de celle datée du 06 avril dernier, adressée à la chambre basse du Parlement.

L’Assemblée nationale devra s’accoutumer de l’absence de l’honorable Lifaka. Cette dernière a poussé son dernier souffle hier 20 avril à l’hôpital régional de Buea des suites de maladie.

Députée de la circonscription du Fako Ouest dans la région du Sud-Ouest depuis 2000, Emilia Monjowa Lifaka a bénéficié de 4 mandats d’affilée. A l’Assemblée national, l’honorable Emilia Monjowa Lifaka était la seule femme parmi les 05 vice-présidents de la chambre basse du Parlement. Sa mort créée ainsi un vide aux côtés des honorables Théophile Baoro, Théodore Datouo, Abba Alim, Kombo Gberi. Membre de la Commission des Lois constitutionnelles, elle occupait le poste de présidente du Conseil exécutif du COMMONWEALTH PARLIAMENTARY ASSOCIATION (CPA).

Nombre de décès ont été enregistrés  à l’Assemblée nationale en cette année 2021. Le 18 février, l’honorable Djibrila Kaou, de la circonscription du Mayo Tsanaga Sud dans la région de l’Extrême-Nord est décédé des suites de maladie. Le 24 mars, prince Mikody, élu de la circonscription de la Boumba et Ngoko, région de l’Est passe de vie à trépas. Le décès de l’honorable Emilia Monjowa Lifaka porte à 03, le nombre de députés ayant rendu l’âme, en l’espace de 03 mois seulement. L’année dernière, la représentation nationale a également perdu quelques uns de ses membres.

Réaction de Emmanuel Ekema Likine, ancien directeur de cabinet de l’honorable Emilia Monjowa Lifaka.