Le Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) Section du Littoral a, dans le cadre de la solidarité agissante qui le caractérise, œuvré avec succès à la libération de la Journaliste Davina Lyse Nguili Nkouma.

Notre Consœur Davina Lyse Nguili Nkouma est interpellée le 13 mars 2021 à Yaoundé dans le cadre d’une enquête sur une plainte pour diffamation, cybercriminalité et délit de presse qu’aurait déposé la directrice d’une banque locale. Gardée à vue à la Direction régionale de la Police judicaire pour le Centre la nuit durant, Lyse Davina est transférée à Direction régionale de la Police judicaire pour le Littoral (DRPJ ) le dimanche 14 mars 2021. l’y attend. Notre consoeur passera 5 jours dans ces locaux, avant sa libération sous caution la soirée du vendredi 20 Mars.
Le Bureau Exécutif Régional du Littoral (BEL) se félicite du heureux dénouement de cette affaire complexe et salue la mobilisation des Camarades, et celle de toute la Corporation des Journalistes. Remerciements particuliers à Me Fenelon Mahop SEN (Avocat au Barreau du Cameroun / Conseil du SNJC), Me Atangana (Avocat au Barreau du Cameroun / Conseil de la famille), le Confrère Pierre Claver Nkodo qui s’est porté garant de sa libération sous caution.

Le SNJC suivra cette affaire jusqu’à son dénouement et ne ménagera aucun effort pour que toute la lumière soit faite.

Le SNJC apprécie à sa juste valeur, la prompte diligence des autorités Judiciaires et celle des fonctionnaires de Police qui s’occupent du dossier

Aristide Ekambi, président régional / Snjc Littoral.