Par Florentin Ndatewouo

“Pour le moment, nous ne sommes pas prêts pour procéder à l’examination in chief du témoin sieur Moungang. Nous avons demandé une reproduction du dossier de procédure et nous souhaitons harmoniser notre défense avec la partie civile”, fait savoir Me Ayissi Atangana. Au cours de l’audience de ce 21 janvier au Tribunal criminel spécial (Tcs) de Yaoundé, l’avocat constitué pour défendre les intérêts de l’Etat dans le cadre de cette affaire dit avoir obtenu le visa hier 20 janvier. Ceci, en vue de la reproduction du dossier de procédure. “Nous comprenons que les accusés ont soif de liberté. Mais, nous aussi avons soif de justice,” ajoute-t-il. Leubou Emmanuel, Amadou Haman, Assiatou Boullo Bouba, Lefang Célestine Nkeng, Mefiro Pempeme Inoussa, ont pourtant répondu présent. Ils sont accusés d’infractions de détournement de biens publics, coaction et complicité de Dbp.
L’audience reprendra les 1 et 2 mars à la demande de la partie civile. Il sera question de permettre à la partie demanderesse de procéder à l’audition du témoin du parquet.