Par Florentin Ndatewouo

Le palais des congrès de Yaoundé accueille ce 12 novembre à partir de 11h, la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire du mois de novembre. Troisième session ordinaire de l’année législative en cours, cette rencontre parlementaire est principalement dédiée à l’examen et à l’adoption du projet portant loi de finances pour l’exercice 2021. A la veille de la tenue de la cérémonie d’ouverture de cette session, des députés expriment leur enthousiasme à l’idée de reprendre les travaux à l’occasion de cette rentrée parlementaire. Par ailleurs, d’autres, à l’instar de l’honorable Koupit Adamou, s’offusque contre attitude du pouvoir exécutif. L’élu de la nation note que jusqu’à présent, ledit projet n’a pas été mis à la disposition de la représentation nationale pour consultation comme le prévoit la loi. L’article 57 (1) de la loi du 11 juillet 2018 portant régime financier de l’État et des autres entités publiques dispose: ” le projet de loi de finances initiale, y compris le rapport et les annexes explicatives prévus aux articles 14 et 15 de la présente loi, est déposé au parlement au plus tard quinze jours avant l’ouverture de la session budgétaire.”