Par Florentin Ndatewouo

Attendus au Tribunal de grande instance de Yaoundé ce 22 octobre, Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto, Alain Fogue, trésorier national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) n’etaient pas présents au tribunal. Ils n’ont pas été extraits de leur lieu de détention. Rencontré ce jour en marge de l’audience d’Habeas corpus, Me Hippolyte Meli déplore l’absence de la publicité de l’audience. De plus, il souligne que seules 10 personnes sur les 23 attendues ont été extraites. “Aucun titre de détention, ni d’arrestation n’a été présenté. Nous avons été surpris d’entendre de l’avis du procureur de la République qu’un citoyen peut être arrêté par un policier à n’importe quel moment ,et on on ne sait en vertu de quoi, et peut le conserver autant qu’il veut.” Sur les 9 personnes extraites une seule d’entre elle a été entendue. Les débats se poursuivent au bureau du président du tribunal.