Séance de distribution des dons à l’école A B C au quartier Etoug-Ebe à Yaoundé/12/10/2020.

Par Florentin Ndatewouo

“Chacun doit participer, en proportion de ses capacités, aux charges publiques. “ En application de cette disposition constitutionnelle, l’organisation humanitaire Survie Cameroun Survival Initiative (SCSI) s’acquitte d’un devoir d’assistance aux personnes déplacées internes (Pdi). Hier 12 octobre à l’école Abc au quartier Etoug-ebe à Yaoundé, des familles des déplacées se sont réunis pour accueillir ces dons. Lesquels sont constitués de cahiers, stylos, sacs de classe, des gels hydro-alcoolique, savons, masques et du riz. Le comité d’organisation procède à l’accueil, l’installation, puis l’enregistrement de ceux-ci dès leurs arrivées. Devant une centaine de personnes, Christian penda Ekoka, coordonnateur de SCSI prononce à l’endroit des déplacés internes des mots de réconfort. Ils demande aux victimes de la crise anglophone de “ne jamais se sentir abandonné à elles-mêmes, nous serons toujours à vos côtés”. A la suite de son discours de circonstance, le coordonnateur de SCSI procède à la distribution. A tour de rôle, les représentants de familles se succèdent devant l’estrade de l’école pour recevoir leur don. ” Je suis très content. En tant qu’enseignant, ma priorité est de voir mes élèves dans cet état. Actuellement, le Cameroun fait face à la crise sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest et celle du Covid-19. Alors, si l’organisation Survie Cameroun peut venir pour donner son assistance aux familles vulnérables, je ne pouvais que les accueillir. C’est assistance rendrait n’importe qui heureux”. Ainsi, se réjouit le responsable de l’école Abc. “Nous sommes reconnaissants pour cette appui qui permettra à nos enfants de commencer cette rentrée scolaire à l’abri de nombreuses difficultés”, fait savoir Rolland Saji, représentant des personnes déplacées internes.

100 familles ont bénéficié de ce don d’après Epie Edjede, responsable de l’association Fitexmal, chargé de la distribution. La distribution des dons a également lieu dans la ville de Douala. Le coordonnateur de Survie Cameroun indique que l’opération va se poursuivre dans la région de l’Extrême-Nord.