Il faudra encore faire preuve de patience. Les trois autres personnes demeurées en prison dans l’affaire Kévin Ngassam et compagnie, contre le ministère public attendent les réquisitions du parquet. Cette phase de la procédure est consécutive à la demande de mise en liberté provisoire. Laquelle a été  formulée par le collectif d’avocats constitués pour la défense des inculpés. Joint au téléphone cet après-midi par notre rédaction, Me Nga Crépin explique : « Etant donné qu’il s’agit d’une cause communicable, lorsqu’on sollicite par écrit, le juge d’instruction se doit de transmettre notre demande au parquet pour ses réquisitions. C’est à cette étape que nous sommes et après diligence tout à l’heure, la demande a été effectivement transmise au parquet pour ses observations  qui auront lieu ce soir. » Parmi les trois détenus restant, figure l’enseignant. Il est reproché à Romaric Nouthe la pratique de fraude. Les deux autres quant à eux répondent  des faits de complicité. Hier 9 septembre, Kévin Ngassam et l’un de ses congénères ont été libérés après avoir passé 7 jours détention provisoire à la prison centrale de Kondengui.