Au terme des échanges à l’occasion de la journée du patriotisme économique,  les élus locaux ont par ailleurs convenu de la mise sur pied d’une politique publique en faveur de la protection et la promotion du Label MADE IN CAMEROON.

Par Florentin Ndatewouo

Les parlementaires au termes des travaux sur le patriotisme économique palais des Congrès de Yaoundé /23/06/2020.

« L’allégement de l’imposition en faveur des entreprises nationales et en particulier jeunes ; l’amélioration de notre système éducatif en faveur de l’entreprenariat jeune par la promotion de l’enseignement professionnel. » Telles sont, entre autres, les recommandations faites au terme des travaux qui ont eu lieu hier 23 juin au palais des congrès de Yaoundé. Dans le cadre des échanges menés à l’occasion de la journée patriotisme économique camerounais, les parlementaires, membres du gouvernement ont convenu de : « 

  •  La création du « Label MADE IN CAMEROON », diversifié et concurrentiel, qui rassemblera toutes les marques locales et leur donnera de la crédibilité et de la notoriété nécessaires pour s’imposer sur le marché national, régional et international ;
  • La création d’un Fonds d’investissements dédié au financement du Label MADE IN CAMEROON ; 
  • La mise sur pied d’un cadre législatif et institutionnel cohérents visant à valoriser le Label MADE IN CAMEROON et l’entrepreneuriat jeune ;
  • La mise sur pied d’une politique publique en faveur de la protection et la promotion du Label MADE IN CAMEROON.»

Des mesures visant à développer l’agriculture ont été envisagées. Il s’agit de : « 

  • L’amélioration des voies de communication en zones rurales pour faciliter le transport des produits agricoles ;
  • La mise sur pied d’une mission d’aménagement des Terres agricoles en zone rurale en faveur des jeunes entrepreneurs agropastoraux ;
  • Le développement de la chaine de valeur ; »

Ces recommandations ont été formulées à la suite d’une série d’observations, à savoir : le  retard lié à la valorisation du « Label MADE IN CAMEROON » par rapport aux potentialités de l’économie nationale ; « l’extraversion de l’économie camerounaise, c’est-à-dire tournée vers l’extérieur. »

La journée du patriotisme économique est une initiative du réseau parlementaire « Espérance jeunesse ». Les recommandations adoptées au terme des travaux font « office de plaidoyer ». Cependant, l’impact de celles-ci ne pourra se mesurer qu’à l’aune de leur implémentation sur le terrain.