Patricia Tomaïno Ndam Njoya, Ousmanou Sa’aly, et Boubary Djidda ont choisi la fonction de maire au détriment de celle des députés.

Ils sont remplacés par les honorables Jiha Tankoua ( Udc), Ernest Abiassou (Fsnc), Ahmadou Mohamadou (Fsnc). 

Par Florentin Ndatewouo

Cérémonie d’ouverture de la session parlementaire du mois de juin de l’Assemblée nationale au palais des congrès/Yaoundé/10/06/2020.

La session parlementaire du mois de juin se fera désormais en marge de la présence de trois membres de la chambre basse du parlement. Patricia Tomaïno Ndam Njoya, Ousmanou Sa’aly, et Boubary Djidda ont choisi la fonction de maire au détriment de celle des députés. Ils ont été remplacés ce 10 juin, par les honorables Jiha Tankoua  de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), Ernest Abiassou Front pour le salut national du Cameroun (Fsnc), Ahmadou Mohamadou (Fsnc). Cette mutation a eu lieu au terme de la cérémonie d’ouverture de la deuxième session parlementaire de l’année en cours.
Au cours de cette cérémonie, la pandémie liée au corona virus s’est inscrite dans l’agenda de l’Assemblée nationale. En témoigne la part belle à elle consacrée par le président de la chambre basse du parlement, Cavaye Yeguié Djibril. Dans son discours d’ouverture de la deuxième session parlementaire, le président de l’Assemblée nationale a longuement épilogué sur cette pandémie. De plus, Cavaye Yeguié Djibril s’en est par ailleurs implicitement pris à Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Ceci, en réaction aux différentes sorties de Maurice Kamto, au cours desquelles il  a, à maintes reprises exigé l’implication personnelle du président de la République dans la gestion du Covid-19.
Intégralité du discours du président de l’Assemblée nationale

Cette session s’est tenue pour la première fois au palais des congrès de Yaoundé, en raison des travaux en cours, en vue de la poursuite et l’achèvement des taches relatives à la construction du nouvel immeuble siège de l’Assemblée nationale.