Par Florentin Ndatewouo

Benjamin Mboutou, préfet du département du Wouri, lors de campagne de sensibilisation au marché New Bell à Douala /18/05/2020

Comme promis, le préfet du département du Wouri a procédé ce 18 mai, au contrôle du respect par les populations des mesures barrières édictées par le gouvernement. Benjamin Mboutou a opté pour la méthode de sensibilisation avant la répression. Ce jour, la sensibilisation débute par une  descente de terrain au marché New Bell à Douala. Au passage, Benjamin Mboutou interpelle les commerçants sur la nécessité de croire en l’existence de la pandémie du covid-19, et de se prémunir en conséquence. « Il faut porter vos masques de protection. Lorsque nous vous demandons de respecter les mesures barrières, c’est parce que la maladie existe réellement et les conséquences sont visibles. Nous avons vu des hommes politiques qui ont contracté cette maladie », laisse-t-il entendre sur la chaine de télévision Canal 2 internationale. Echo La démarche du préfet du département du Wouri reçoit un écho favorable auprès de certaines commerçantes : « la sensibilisation menée par le préfet est salutaire. Elle attire l’attention sur les dangers auxquels nous sommes exposés et permet de prendre conscience de la menace que représente le corona virus. » Par ailleurs, d’aucun y voit l’occasion d’attirer l’attention sur le soutien des pouvoirs publics en direction des populations : « il est certes nécessaire de porter les masques de protection contre le corona virus. Mais, le masque coûte cher. Ce n’est pas évident de débourser la somme de 500 Fcfa pour l’achat d’un masque comme celui que je porte. Il faut que les autorités nous offrent gratuitement ces masques.» Cette campagne de sensibilisation menée ce 18 mai par le préfet du département du Wouri intervient suite au constat relatif au relâchement lié au respect des mesures barrières édictées par le gouvernement.   Après cette phase de sensibilisation, suivra la répression.