La ferveur avec laquelle l’initiateur du programme humanitaire a été accueilli, contraste avec le climat qui a prévalu au ministère de l’Administration territorial quelques minutes avant.

Son porte-parole fait savoir qu’il n’a pas été possible d’obtenir un formulaire de demande d’audience adressé au ministre, après 35 minutes d’attente.

Par Florentin Ndatewouo

Maurice Kamto, initiateur du programme Survie-Cameroon-Survival-Initiative/Yaoundé/30/04/2020

 
Une fois de plus, Maurice Kamto ne rate pas l’occasion de faire parler de lui. Ce lundi 18 mai, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) s’est rendu à la place du marché Mokolo aux environs de 12h30 min. Objectif ? Procéder à la distribution des masques et des gels hydro alcooliques. A son arrivée, son cortège est intercepté par la foule.  Visiblement en liesse, elle se rue autour de son véhicule. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 aura de la peine à se déplacer. Il va falloir l’intervention des forces du maintien de l’ordre pour établir un périmètre entre Maurice Kamto et les commerçants. Ainsi, après les bains de foule, le « tireur de pénalty »  distribue les masques de protection et les gels hydro alcooliques. Ceci, dans  une ambiance qui rappelle celle de la campagne électorale. « Kamto, président ! Kamto, président ! » Peut-t-on entendre.
Rencontres avortées
Quelques heures avant, Maurice Kamto s’est rendu au ministère de l’Administration territoriale (Minat). Son porte-parole, Olivier Bibou Nissack fait savoir qu’il n’a pas été possible « d’obtenir un formulaire de demande d’audience adressé au ministre », après 35 minutes d’attente.
L’initiateur du programme humanitaire Survie-Cameroon-Survival-Initiative (SCSI) est également allé à la délégation générale de la sureté nationale (Dgsn), ainsi que dans les services du gouverneur de la région du Centre. « Accompagné d’une délégation officielle, il entend rencontrer ce jour certaines personnalités précises, aux rangs desquelles le délégué général à la sureté nationale. » Là encore, Maurice Kamto n’a pas été reçu.
Cette sortie du président du Mrc fait suite à l’arrestation, suivie de la détention au Commissariat central numéro II (Mokolo), de 6 bénévoles de cette association. Le 11 mai dernier, lesdits bénévoles sont arrêtés alors qu’ils  distribuent des masques de protection et des  gels hydro alcooliques, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du covid-19.
En outre, la sortie de Maurice Kamto est consécutive des multiples correspondances adressées par le Minat en direction des entreprises de téléphonies mobiles. Dans lesdites correspondances, Paul Atanga Nji demande la fermeture des comptes de l’association SCSI au motif que cette dernière est illégale.