Ceci fait suite à la fermeture du compte par cette entreprise de téléphonie mobile à la demande du Minat.

Le leader du Mrc dénonce par ailleurs la violation du règlement Cobac du 1er décembre 2005, relatif aux établissements de  monnaie électronique.

Par Florentin Ndatewouo

Paul Atanga Nji (Minat) à gauche; Maurice Kamto (Mrc) à droite/07/05/2020 (Creative Common)

La bataille qui met  indirectement  aux prises  Paul Atanga Nji et Maurice Kamto se déplace progressivement sur le terrain judiciaire. Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) demande le paiement des dommages au directeur général de l’entreprise de téléphonie mobile Orange Cameroun. «Aussi, dès réception de la présente, nous vous invitons à mettre immédiatement un terme définitif à ces agissements illicites que nous assimilons à de simples voies de faite, en activant la reprise du fonctionnement du compte de paiement électronique dont il s’agit, de nous communiquer bien entendu l’état détaillé de toutes les transactions électroniques dudit compte et de nous faire parvenir par tout moyen de paiement légal la somme de 1 un milliard Fcfa (1 000 000 000 Fcfa) à laquelle nous chiffrons pour l’instant le préjudice causé par vos agissements dommageables. » Lit-t-on dans une correspondance adressée au responsable de ladite entreprise le 6 mai, avec pour objet : « Cessation d’agissements illicites sur compte Orange Money N° 655819484 avec mise en demeure de dédommager »
Violations
Maurice Kamto dénonce la violation par Orange Cameroun des règles de fonctionnement du porte monnaie électronique, notamment les dispositions de l’article 8 du règlement Cobac du 1er décembre 2005, relatif aux établissements de  monnaie électronique. « L’émission de la monnaie électronique est régis par les techniques contractuelles en usage en matière bancaire et/ ou par les règles juridiques applicable  au droit commun des contrats.»
L’initiateur du projet Survie-Cameroon-Survival-Initiative (Scsi) pointe également un doigt accusateur sur la transgression des règles applicables au droits Cemac du 21 décembre 2018 relatif aux services de paiement, « en refusant depuis le 28 avril 2020 toute opération de chargement ainsi que toute opération de déchargement en vue de  payer tout créancier du Mrc ou d’encaisser la monnaie fiduciaire pour son propre compte  au niveau des bornes de paiement.»
De plus, le patron du Mrc dit n’avoir pas été notifié d’un avis justifiant ces “agissements”, et met en garde le destinataire de la correspondance sur son intention de suivre les voies de droit en cas de résistance.
Cette sortie de Maurice Kamto fait suite à la correspondance  adressée  par le ministre de l’Administration territoriale, le 4 mai dernier, au directeur de l’entreprise de téléphonie mobile. Dans cette correspondance, Paul Atanga Nji demande la fermeture du compte Orange Money du Mrc-don. L’entreprise Orange Cameroun est ainsi prise au piège d’un conflit entre le Minat et le learder du Mrc.