Nicky Love Fotso a été élue à la tête de cette municipalité lors de la session de plein droit de ce 11 mai, et remplace à cette fonction son défunt père Victor Fotso, décédé le 24 mars dernier.  

Par Florentin Ndatewouo


Love Maptue Fotso, élue maire de la commune de Pète-Bandjoun/11/05/2020


 
Le scénario était prévisible. Hier  dimanche 10 mai, à la veille de la tenue de la  session de plein droit, des tractations ont eu lieu à Bandjoun. Lesquelles   donnaient déjà Nicky Love Fotso Maptue, vainqueur des élections prévues le lendemain. “je remplirai cette fonction en étant une maire pour toute la population de Pète-Banjoun”, a-t-elle promis au sortie des élections lors de son discours de circonstance ce 11 mai 2020.
En effet, des indiscrétions ont fait état du choix porté sur la fille du défunt milliardaire, Victor Fotso, par  décision du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Ainsi, le nouvel édile de la commune de Pète-Bandjoun  aura le forestier David Kengne, comme 1er adjoint.” Son rival l’a succède au poste qu’elle a occupé jusqu’à son élection à la tête de la mairie. David Kengne, affirme qu’” avec madame le maire, nous allons travailler de manière à développer Bandjoun, continuer avec les chantiers développés par notre patriarche (Victor Fotso, Ndlr)”
Désistement
Par ailleurs,  son principal Challenger, Emmanuel Chatué, s’est désisté en cours de route. La décision du président directeur général (Pdg) de la chaine de télévision Canal 2 internationale aurait été motivée par son désir de conformité à la discipline de sa formation politique. Il n’est pas exclu que ce dernier aurait également lâché prise en contrepartie de promesses, en guise de compensation, notamment dans le cadre du futur Conseil régional.
L’ancien ministre des Finances, Edouard Akame Mfoumou, mandataire du  Rdpc pour la circonstance, attire l’attention du nouvel édile sur l’ampleur de l’héritage légué par son père.”Bien que vous soyez sa fille, votre tâche ne sera pas du tout aisée, parce que monsieur Fotso Victor a habitué les bandjounais à certaines habitudes… Ce fut un homme qui descendait volontiers de son piédestal, pour se frotter à l’électeur lambda. En dehors du mandat de reconnaissance, vous le devrez à vos mérites personnels…”
L’article 202. (1) de la loi du 24 décembre 2019, portant Code général des collectivités territoriales décentralisées (Cgctd) dispose que «  la séance du Conseil Municipal consacrée à l’élection du Maire et de ses Adjoints est présidée par le plus âgé des membres, assisté du plus jeune. »
En outre, « la liste des élus est rendue publique par le Président de séance dans un délai maximal de vingt-quatre (24) heures après la proclamation des résultats, par voie d’affichage à l’hôtel de Ville ou à la mairie. Elle est, dans le même délai, notifiée au représentant de l’Etat », prévoit l’alinéa (2) du même article. L’arrêté du ministre chargé des collectivités territoriales décentralisées constate la composition du nouvel organe exécutif, comme l’indique l’article 200 (4) du Cgctd.